Nathalie Pubellier
Compagnie l'Estampe

Mémoire, conscience, plaisir

memoire.jpg
Mon travail, issu d'une réflexion sur l'utilisation de la mémoire sensorielle comme outil de composition chorégraphique, allie mental et physique. En plaçant le domaine de l'exploration des perceptions sensorielles au centre du travail de création chorégraphique, j'amène le danseur à percevoir le mouvement comme une combinaison de sensations, un dialogue continu entre l'action et la perception. La finalité de cette approche est de découvrir une pluralité de sensations qui viennent enrichir notre mémoire corporelle. Cette exploration des sensations permet de traquer l'essence d'un geste jusqu'au mouvement fondateur.
C'est dans la perception de ce mouvement fondateur que se situe le lieu de l'empreinte. L'empreinte, c'est ce que l'on garde du mouvement, un ancrage intérieur de la perception. Cette trame mémorielle devient alors un outil qui entre en jeu dans la construction chorégraphique. Pour moi, la notion de mouvement est indissociable de celle de plaisir.
L'utilisation d'une trame mémorielle dans la construction chorégraphique va nous apporter une contrainte indispensable pour trouver une liberté dans le mouvement. C'est précisément parce qu'on utilise une contrainte dans la production du mouvement que la liberté est possible.

Retour vers "La démarche"